Vignobles Guillaume Bergeon
Vue d'une grappe de raisin
Guillaume Bergeon - experience et savoir-faire

Aporter des valeurs nouvelles basées sur l’expérience et le savoir-faire

Guillaume Bergeon, en est le propriétaire depuis 2010.
Mettant à profit ses connaissances viti-vinicole et son goût du travail bien fait il souhaite donner une âme et une entité à ses vins en redonnant un renouveau au vignoble. Sa passion pour ce métier lui donne l’envie d’aller plus loin dans la perfection des millésimes.

« Ma passion, Mes vignes, Mon travail : Votre vin »

Guillaume Bergeon

Château L'Éperon

Les vins du Château l’Eperon sont revendiqués sous l’appellation Bordeaux supérieur.

Le vignoble s’étend sur 26 hectares situés sur des terres argilo-calcaires, nous retrouvons les cépages de Merlot à 85%, Cabernet à 10%, et Malbec à 5%.
Nous procédons aussi 2 hectares de blanc en 100% Sémillon.

Le Château l’Eperon produit environ 166 000 bouteilles par an toutes références confondues. La gamme se décline en deux vins, vin rouge et vin blanc.
La démarche viticole de ce vignoble est une culture raisonnée, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis novembre 2020.

En savoir plus
Bouteilles du château Éperon
Bouteilles du château Bellegarde

Château tour de bellegarde

Guillaume Bergeon acquiert ce vignoble en 2018, tombé dans l’oubli depuis quelques années il veut développer une image plus actuelle du Château, tout en défendant les valeurs de savoir-faire présentent depuis de nombreuses générations et qu’il veut désormais faire perdurer.

En savoir plus

Château La Naude

Le Château La Naude est une propriété viticole située sur la commune de Gauriaguet en Gironde. Ce domaine patriarcal, datant de 1759 dont la légende raconte qu’Ernestine vigneronne et propriétaire de cette belle demeure girondine veille toujours sur ses vignes, qu’elle choyait tant….

En savoir plus
Bouteilles du château LA Naude
Vue d'une grappe de raisin

Une démarche pour l’avenir

De la viticulture raisonnée à la certification HVE (Haute Valeur Environnementale), un grand pas vers l’avenir.

Comment ? en minimisant l’impact sur l’homme et l’environnement par la mise en place de bonnes pratiques viti-vinicole, en s’appuyant sur des indicateurs de performance environnementale qui portent sur l’intégralité de l’exploitation. Celle-ci permet d’attester que les éléments de biodiversité (haies, bandes enherbées, arbres, fleurs, insectes…) sont très largement présents sur l’exploitation et que la pression des pratiques agricoles sur l’environnement (air, climat, sol, biodiversité…) est réduite au minimum.